Vincent Bailly : relève le « challenge » du bio avec passion | Les céréales

Vincent Bailly : relève le « challenge » du bio avec passion

Vincent Bailly, 27 ans, agriculteur, Guyancourt (Yvelines)
Vincent Bailly, 27 ans, agriculteur, Guyancourt (Yvelines)
Passion Céréales
Publié le: 
12.02.2019

Vincent Bailly le reconnaît aisément : lancée en 2017, la conversion en bio de l'une de ses deux exploitations est un challenge technique des plus élevés. Située à Guyancourt (Yvelines), sa ferme spécialisée dans les grandes cultures est donc, pour lui, le cadre d'un passionnant champ de recherche pour conduire au mieux ses productions (*).

« Avec le bio, on revient aux bases de l'agronomie, explique-t-il. Toute intervention doit être réfléchie. » L'enjeu central étant de parvenir à assurer un rendement satisfaisant dans un cadre différent de celui de l'agriculture conventionnelle. « On ne recourt ni aux engrais minéraux, ni aux produits phytosanitaires », poursuit le jeune agriculteur de 27 ans.

De nouvelles techniques font donc leur apparition sur l'exploitation. « La fertilisation est notamment assurée par une rotation des cultures adaptée, par exemple en plaçant des légumineuses avant la culture du blé, indique Vincent Bailly. Quant au désherbage, il est mécanique et nécessite d'utiliser un outillage spécifique. »

Au fil de ses avancées, le céréalier discute régulièrement avec d'autres exploitants installés à proximité de sa ferme et qui, comme lui, ont choisi la production bio. « La communication est bonne entre nous. C'est un facteur de motivation supplémentaire pour moi ! ». Retours d'expériences, conseils... Leurs échanges lui permettent de faire progresser sa ferme.

Une ferme dont les récoltes seront officiellement bio en 2020. C'est alors que Vincent Bailly pourra profiter des prix intéressants de la filière. De quoi lui permettre de « pérenniser son exploitation » en la rendant moins exposée à des marchés conventionnels parfois très volatils.

Lire aussi : Portraits des jeunes talents de la filière céréalière
(*) Son histoire est retracée dasn un ouvrage qui vient de paraître : « Le tour de France des jeunes talents de l'agriculture » (Editions France Agricole), par Christophe et Sylvie Dequidt.

D'autres articles du même auteur
Kouign amann, spécialité régionale de Bretagne
Culture
Gastronomie
Gaufre fourrée nord-pas-de-calaisienne, pissaladière niçoise, kouign-amann...
Portraits
Ils sont présents aux quatre coins de la France, rencontrez quelques-uns des...
Stéphanie Guicheux, 29 ans, salariée agricole, Sylvains-les-moulins (Eure)
Portraits
Ne pas mettre tous les œufs dans le même panier ? Une évidence pour Stéphanie...